Au sujet de l’auteure

i-julie-joncart-deshaies-portrait-1

Julie Joncart Deshaies – Je suis née le 26 septembre 1971 sous les tropiques en Martinique,  qui est un département français d’outre-mer.

Pour gagner ma vie j’ai étudié en éducation et en psychologie de l’enfant. J’ai exercé plusieurs métiers dans ce domaine (institutrice en préscolaire, éducatrice, chargée de cours). Je suis également conférencière en techniques d’éducation familiale.

Ma première passion au niveau de l’écriture a été la poésie. Sur mon île natale j’étais membre d’un groupe littéraire. J’ai obtenu à l’âge de 17 ans un prix pour mes écrits par la fondation des arts de mon collège.

J’ai fais également de l’art dramatique dans les écoles primaires. J’ai été conceptrice et animatrice d’émissions littéraires en Martinique et en Normandie.

J’ai immigré au Canada dans les années 2000 pour des études en psychologie du développement. Mon premier séjour a été d’une durée de 2 ans.

Depuis 9 ans je réside à Québec. Pour faciliter mon intégration dans mon nouveau pays, il fallait en déposant mes bagages tout recommencer!!! J’ai fait un retour sur les bancs d’école pour faire une technique juridique, une technique d’éducation à l’enfance. De plus, j’ai passé de belles années d’études à l’université Laval pour obtenir mon diplôme en gestion des organisations. Je suis une maman à temps plein d’un petit garçon de 9 ans qui lui aussi aime beaucoup écrire et lire des petites histoires.

* * *

« La petite chenille qui ne voulait pas devenir papillon » est le premier conte que j’ai composé pour moi-même en souvenir des craintes que j’ai eu à vivre durant mon adolescence. Aujourd’hui, je rencontre souvent lors mes ateliers sur l’éducation familiale beaucoup de jeunes enfants qui ont cette crainte muette. Car dans la société, on parle souvent de crise d’adolescence, de tous les changements qui s’y rattachent. Je trouvais important de parler de cette période avec sa réalité mais avec tout l’espoir qu’elle comporte. Ce conte est comme une douce transition. Je me souviens de la période de mon adolescence à quel point j’avais peur de grandir… peur de ne pas réussir ma vie… peur de l’inconnu. Mon père, ma marraine ainsi que toutes les personnes qui prenaient soin de moi ont été à mon écoute. Cependant, ma peur était profonde et bien réelle.  C’est en souvenir de cette période de ma vie que j’ai composé cette histoire « transitoire », ce pont entre l’enfance et l’adolescence. C’est avec un grand plaisir que je partage avec vous chers lecteurs cette petite aventure avec les personnages de mon conte : Ozoa et Loumanou.

*Enregistrer

Enregistrer

Publicités